Vuelta 2022 (4/5) – De Santiago à Saint-Jean-Pied-de-Port

Généralités

On peut décomposer l’itinéraire de la manière suivante :
– De Santiago à Pola de Allande via Lugo et A Fonsagrada , suivi du Camino Primitivo.
– Puis, traversée de la Cordillère Cantabrique par les crêtes (ascension de quelques grands cols de la Vuelta). Pour cette partie, je me suis fortement inspiré de ce site: Les Baroudeurs En Vadrouille.
– De la fin des Monts Cantabriques, utilisation de 2 magnifiques via verdes (voies vertes).
– De Pampelune à Saint-Jean-Pied-de-Port : on rejoint le Camino Frances (chemin de Compostelle du Puy-en-Velay).

L’itinéraire est très alpin:
Distance: 1020 km
Dénivelé: 18 000m
J’ai effectué ce parcours en 15 jours.

Le fichier gpx est disponible en fin de l’article.

Remarque sur le climat du Nord -Ouest de l’Espagne: La Galice, les Asturies, la Cantabrie, le Nord de la Castille-et-Léon, et le Pays Basque constituent l’ “Espagne Verte”. C’est la Bretagne des Espagnols. Les flux océaniques sont très présents. Il y fait plus froid qu’ailleurs et y pleut plus souvent.



Carte avec profil altimétrique


Description détaillée

De Santiago ( altitude: 260m) , on longe le Camino Primitivo (un des chemins de Compostelle), en passant succesivement dans la ville de Lugo (altitude: 465m) puis des villages de Pola de Allande ( altitude : 520m) et A Fonsagrada ( alt.:950m).

Le Puerto del Pälo, avant de descendre sur Pola de Allande – météo galicienne …

Après Pola de Allende, on va rejoindre le pied de Alto de La Farrapona (un col cycliste réputée) par une vallée encaissée des Asturies, jusqu’à Oviñana. Puis, on rejoint Saliencia, au pied du versant Ouest du col.


En montant à Alto de la Farrapona (1702m), parfois gravi lors de la Vuelta.

Alto de Farapona ( 1702 m) – à la frontière des Asturies et de la Castille. La descente sur la Castille est une bonne piste

Très beau grenier à grain (hórreo) à Torestio (1 360m), au pied du versant castillan de Alto de Farapona

Le bar high-tech de Torestio (57 habitants)

De San Emiliano, une mauvaise piste (portage fréquent) conduit au sommet du 2ème col très alpin: Puerto de la Cubilla ( 1683m). La descente du col sur le versant Est (route) est magnifique.

Puerto de la Cubilla (1683m)

La très belle descente du Puerto de la Cubilla – la plus belle de l’itinéraire

Puis, on pousuit la route à l’Est. Dans la même journée, on va grimper le Puerto de San Isidro (1520m) , puis le Puerto de Les Senales (1625m). Entre les deux, il y a la petite station de ski de San Isidro.

Un train dans la campagne espagnole , à Levinco

Mi Octobre, les jours sont courts – préparation du repas (enfin… des pâtes) – la bière est toujours là….

L’automne est bien là – on est mi Octobre

Encore un haut col – par cette année 2022, qui restera marquée par un mois d’Octobre exceptionnellement beau et chaud (14 Octobre)

Belle lumière d’automne

Après la descente Est du Puerto de Les Senales, on se dirige vers le village de Riaño, et son magnifique lac de barrage entouré de montagnes.

Lever de soleil sur le lac de Riaño

Dernier grand col de cette traversée de la Cordillère Cantabrique : le Puerto de San Glorio (1598m). De là, il est très intéressant de continuer (route) jusqu’au Collado de Llesba (1680m), d’où la vue sur les Picos de Europa est magnifique.

Collado de Llesba – Il y a 300 ours dans la Cordillère Cantabrique

Les Picos de Europa

La très belle descente du Puerto de San Glorio … plus de 1 000 m .

La journée s’achève à Potes, sorte de Chamonix des Picos de Europa.

Potes, au pied des Picos de Europa

En montant au Puerto de Piedrasluengas

Un dernier col, le Puerto de Piedrasluengas (1355m), nous conduit dans le Parque natural de la Montaña Palentina .

Depuis le Puerto de Piedrasluengas – au fond, les Picos de Europa

Couleurs d’automne dans le parc naturel

On rejoint ensuite Barruelo de Santullan – une ancinenne cité minière.

Anciens logements de mineurs à Barruelo de Santullan

La traversée de la Cordillère Cantabrique est terminée. Le trajet se poursuit sur deux via verde (voies vertes).
Il s’agit d’anciennes lignes de chemin de fer réhabilitées pour les cyclistes et piétons. Elle comportent de nombreux ouvrages d’art (ponts , tunnels), dans un cadre de moyenne montagne. C’est très beau.

La 1ere via verde est longue de 46 km : de Cidad de Valdeporres à Trespaderne.
Il s’agit de la via verde Santander – Mediterannée.

La 2ème est longue de 70 km: de Vitoria- Gasteiz à Estella-Lizarra.
Il s’agit de la la via verde Vasco-Navaro.

Voir aussi: Liste des via verdes en Espagne

Le joli village de Puentedey (pont de Dieu), sur la via verde, avec un pont naturel creusé dans la roche

Une locomotive à vapeur

Les anciennes gares sur la via verde sont souvent très belles

A 5km à l’Est de Vitoria Gasteiz, débute la seconde via verde: la via verde Vasco-Navaro. Elle est longue de 70 km.

Attention: l’un des tunnel étant interdit, il faut passer par la montagne, c’est un sentier très raide, où il faut souvent descendre du vélo. Cette partie est très facilement visualisable sur la trace Wikiloc suivante ( vers le village de Maetzu): Fichier trace Wikiloc.


Long tunnel

Dans la difficile partie montagneuse, qui contourne le tunnel fermé de la via verde

La gare de Estella-Lizarra, terminus de la via verde Vasco-Navaro

D’Estella-Lizarra à Pampelune, il reste 50 km. La ville n’est pas passionnante. Heureusement, peu après l’avoir quitté, et alors qu’il se met à pleuvoir, une Alberge du Camino Frances est à proximité: La Trinidad de Arre (prix:10 €) – très beau batiment chargé d’histoire : c’est un ancien hopital pour pélerin (12ème siècle).
Je passerai la soirée avec un cuisinier français bon vivant, parti depuis 1 mois du Puy-en-Velay; il lui reste encore un mois pour atteindre Santiago.

Note: le meilleur site pour ce qui concerne les chemins de Compostelle en Espagne est : gronze.com

Trinidad de Arre : l’alberge

Après Pampelune, on commence par rejoindre par la route Roncevalles (Roncevaux) qui longe le chemin piéton du Camino Frances.

Un beau mur peint évoquant le chemin de Compostelle

Belle maison basque, en montant à Roncevales

Roncevaux – l’église

Après Roncevaux, il est normalement plus commode pour les vélos de suivre la route. Je décidais de prendre le chemin piéton, car l’étape est considérée, à juste titre, comme la plus belle du Camino Frances. Une petite route d’alpage (NA-2033), rejoint le point haut du sentier piéton, à 1430m. La route est très raide , et le vent très violent (60-80 km/h), m’obligent à pousser mon vélo une bonne heure. Une fois arrivé au point haut (1430m), le sentier,facile à vélo, descend pour rejoindre l’asphalte, côté français, à 1250m. Il ne reste plus qu’à plonger par la route jusqu’à Saint-Jean-Pied-De-Port. Le paysage est exceptionnel.

Au point le plus haut (1430m)

Le refuge de secours, fenêtres cassées et porte qui ne ferme plus ….

Beaucoup de feuilles sur le sentier !!!

Le panorama exceptionnel de la descente sur Saint-Jean-Pied-De-Port

Saint-Jean-Pied-De-Port, point de départ habituel du Camino Frances




Galerie d’image Vuelta 2022

Cliquez sur l’image:



Trace GPX




Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top